Le panda et la princesse

Concours littéraire annuel 2018

1ère place
Histoires courtes

John Wheatley
Calgary, AB

Phoenix ferma doucement la porte rouge sur la tourmente toujours frémissante et prête à déborder : des mots qui devraient être laissés de côté, des actions qui devraient être laissées de côté. La marche jusqu'à l'école était rafraîchissante. Ce n'était pas une course cependant. Les chaussures usagées avaient de la place pour pousser et les pantalons avaient les jambes relevées trop souvent, ce qui rendait la course difficile.

Aujourd'hui était le jour où Nan et Jasper viendraient lire des histoires. "J'espère que l'histoire parlera d'un endroit heureux", pensa Phoenix. Officiellement, aujourd'hui, c'était l'anniversaire de Phoenix. Ce n'était pas la vraie date, juste le remplissage d'un espace vide dans le système. Les anniversaires n'existaient pas derrière la porte rouge.

Nan et Jasper faisaient du bénévolat depuis plusieurs mois et plutôt que de rester à 'la maison', ils viendraient tôt pour s'asseoir avec les étudiants pendant le petit déjeuner. Tout le monde n'est pas venu pour le petit-déjeuner, il y avait donc de la place et du temps, contrairement à l'heure du déjeuner où il y avait beaucoup de monde, bruyant et pressé.

Les anniversaires du mois étaient affichés sur le tableau afin que Nan et Jasper sachent quel jour on était. Ils en savaient plus. C'était une petite ville. Posant un petit paquet sur la table, ils s'assirent à côté de Phoenix. Ils aimaient bien Phoenix qui, lorsqu'ils lisaient les histoires, s'asseyait toujours au premier rang et restait derrière pour regarder les photos et poser des questions.

« Nous vous avons apporté un cadeau pour votre anniversaire. Ils poussèrent le petit colis vers Phoenix. Phoenix savait qu'un cadeau était quelque chose offert à quelqu'un. Phoenix n'avait jamais été « quelqu'un » et s'empara du colis sans trop savoir quoi faire.

Jasper a montré à Phoenix comment soulever le ruban et déplier le papier aux couleurs vives. Lentement une boîte est apparue… 64 Crayons. Ne voyant jamais quelque chose de si spécial, les yeux de Phoenix s'écarquillèrent.

"Tout pour moi?"

« Oui, à vous de garder. »

Nan rabattit le couvercle. Les yeux s'écarquillèrent et un sourire se glissa des joues jusqu'aux yeux. Les crayons étaient toujours jetés du bac en plastique sur la table pendant l'art. Ensuite, il y a eu une ruée pour obtenir les couleurs que vous vouliez. Les crayons n'étaient jamais debout, les bouts pointus en quatre rangées comme les photos de classe dans le couloir et pas seulement huit mais…. SOIXANTE-QUATRE COULEURS !

« Je n'ai jamais vu autant de couleurs !

« Voici du papier gris. Voulez-vous les essayer ? »

« Mais que dois-je dessiner ? » Habituellement, le professeur leur a dit.

« Dessinez ce que vous aimez. Il y a plus de papier, donc vous pouvez dessiner beaucoup d'images.

Phoenix a pensé un peu, "Peut-être quelque chose pour l'histoire d'aujourd'hui."

"Il s'agit d'un panda et d'une princesse." Nan et Jasper avaient demandé au professeur de choisir un livre heureux pour aujourd'hui.

« Les pandas sont amusants, tout ronds et roulants. Je vais dessiner Amari, elle peut être la princesse. Un front plissé en pensant à la première couleur à choisir. Bientôt, Phoenix a commencé à dessiner et à raconter, chaque crayon rentrant à la maison avant qu'un autre ne soit retiré. « Le panda vit ici dans une forêt avec des arbres et des bambous. Ils aiment le bambou. La princesse Amari vit ici dans un grand château de pierre avec des tours. Il y a aussi un pont-levis sur un fossé. Le panda et la princesse jouent au bord d'un ruisseau au soleil. Regardez comme ils sont heureux.

"De quelle couleur vas-tu faire la porte du château?" demanda Nan. "Peut-être du rouge, c'est une belle couleur vive."

"Non pas rouge, je veux que la princesse Amari soit heureuse si jaune comme le soleil."

Le nouveau monde a rapidement rempli la page. Quand arriva l'heure du cours, ils rassemblèrent tout pour ranger dans le bureau de Phoenix.

L'heure du conte était après la récréation et Nan et Jasper ont brandi le dessin de Phoenix quand ils ont lu l'histoire. Le lendemain, l'art était après la récréation et Phoenix a souri en sortant la boîte de crayons. En rabattant le couvercle, tous les crayons étaient toujours prêts. Plusieurs conseils n'étaient pas aussi pointus. L'enseignant leur a demandé de dessiner des montagnes et, lentement, Phoenix a créé un autre monde sur le papier. Jour après jour, de toutes leurs couleurs, dinosaures, avions, trains, océans, rivières, plages, animaux et oiseaux remplissaient les pages. Fin juin, Phoenix a récupéré les dessins et les petits bouts de crayon qui restaient. Derrière la porte rouge, tout était soigneusement rangé dans une boîte qui tenait dans une cachette sous l'escalier.

La vie a continué et au fil du temps, la porte rouge a été peinte en jaune. Phoenix a terminé ses études et a commencé à travailler dans un magasin. Nan et Jasper ont continué à lire des histoires à l'école jusqu'à ce que Nan ait du mal à se souvenir des choses. Quand il ne faisait pas trop chaud ou qu'il ne pleuvait pas, Jasper emmenait Nan se promener. Phoenix les voyait souvent passer devant le magasin et un jour a couru pour leur parler.

« Salut Nan, salut Jasper, je ne sais pas si tu te souviens de moi. Tu as lu des histoires quand j'étais à l'école et tu m'as donné une boîte de crayons pour mon anniversaire.

"Oh oui Phoenix, tu as toujours été notre préféré," répondit Jasper. « Ecoute Nan, tu te souviens de Phoenix ? »

Un sourire se glissa sur le visage ridé et les yeux commencèrent à briller. "Oh, Phoenix, tu as l'air tellement plus heureux maintenant."

"J'étais en train de nettoyer un peu hier et j'ai trouvé ça." Phoenix a donné à Nan la photo du panda et de la princesse. « J'ai toujours voulu vous remercier pour les crayons. Ils m'ont laissé m'évader dans des mondes que je n'ai jamais connus. J'ai pensé que vous pourriez aimer celui-ci pour votre mur. Je le regarderais quand… eh bien vous savez… quand les choses n'allaient pas si bien.

Nan a pris la photo et l'a tendue pour montrer à Jasper. «Regardez Jas, un panda et une princesse. N'ont-ils pas l'air heureux. Soixante-quatre couleurs, oui, je m'en souviens.